Présentations d’usage

Bonjour vous, lecteur : ami, curieux, voyageur, vagabond. J’arrive ici, des présentations d’usage sont de mise. Coquette mais classique, fonceuse mais traditionaliste, cela s’impose!

Fin vingtaine (disons plutôt début trentaine), j’aborde la vie avec raison et passion. Oui, oui, un juteux mélange des deux, ça se peut. À quoi bon vouloir contrôler ce qui ne peut l’être? Mieux vaut s’y abandonner. Mais quand la folie, l’incohérence ou l’absolutisme s’en mêlent, mieux vaut poser des questions, tout plein de questions, et chercher les nuances. Car dans la vie, rien n’est noir, ni blanc: tout est gris, d’un gris sale.

Je suis une femme déterminée qui ne sait pas du tout où elle s’en va. Voilà, c’est dit. D’ailleurs, qui peut prétendre savoir avec certitude ce que lui réserve demain? Tout ce que je sais, c’est que la vie est pleine de rebondissements et que pour survivre à ses chocs brutaux  comme un écrasement ou pour bénéficier de ses poussées en avant comme du pollen dans le vent, il faut se faire confiance et compter sur des proches que l’on aime. Voilà, c’est dit. Et c’était mon premier brin de philosophie.

N’empêche, ce que vous lirez ici ne sera pas gris! Même s’il faut bien nager dans le gris pour en saisir toutes les teintes et en émerger.

Je souhaite faire ma part en vous offrant ici tantôt des tranches de vie et tantôt des réflexions, des opinions tranchées et des discussions animées, des moments de détente et de plaisir, des petites joies et des sourires.

Je vous dirai plein de choses, des choses pertinentes et des choses absurdes, des choses divertissantes et des choses sérieuses, des grandes choses et des petites choses, des choses légères et des choses profondes, des choses paradoxales et des choses sarcastiques, des choses qui me fâchent et d’autres qui me rendent fières. Des choses et des paroles et de la musique. Et j’espère bien que vous me répondrez, parce que parler tout seul, c’est pour ceux qui ne savent pas écouter.

7 réflexions sur “Présentations d’usage

  1. Et bien dis donc Véro tu frappes fort d’entrée de jeu. On va te lire avec plaisir, d’abord parce qu’on t’aime mais ensuite qu’on aime ce que tu écris. Petite interrogation par contre?
    «À quoi bon vouloir contrôler ce qui ne peut l’être? Mieux vaut s’y abandonner.» Vraiment!

  2. Tu peux être certaine que je serai tous les jours… ou presque sur ton blogue! Félicitations d’avoir eu le courage de sortir le tien, j’attends depuis des années à faire le mien. Il est dans ma tête, mais pas encore sur le Net. Bon voyage et puis, je voyagerai avec toi.

  3. Ping : (continuer à) profiter de la vie et oser | Toutte. Pis toutte.

Vos commentaires

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s