Presto! Une lecture digne du temps des Fêtes

Je me suis commandé un autoclave et autocuiseur en ligne la semaine passée: il est enfin arrivé. « Un quoi?! », vous demandez-vous. Un Presto, le vrai de vrai, pas les modèles au goût du jour qui ne font pas la moitié du travail qu’abat l’original et dont la durée de vie est incomparable. Capacité liquide de mon Presto: 21,8 litres (23 quarts); capacité de bocaux Mason pour faire les conserves dans l’autoclave: 24 pots demi-chopines oui 20 pots chopines ou 7 pots pintes. C’est pas de la petite bière!

En fait, c’est Noël avant Noël pour moi. Et je vous laisse pour poursuivre ma lecture de la soirée.

20131213-214153.jpg

Oh joie!
Pis toutte.

5 principes de la cuisine québécoise : merci Jehane Benoît! (suivi)

J’étais toute fière de cuisiner des fèves au lard, pour la toute première fois de ma vie, suivant à la lettre la recette « du boulanger » de Jehane Benoît. Sujet étrange s’il en est un, mais digne d’intérêt à mon avis puisque patrimonial et culturel sur deux plans : la recette et son auteure. Vous n’avez pas été nombreux à cliquer sur le lien vers la recette; j’espère que je saurai vous intéresser davantage à cette grande dame de la cuisine québécoise, entrepreneure, avant-gardiste. Cuisiner une recette de Jehane Benoît est donc une excuse pour vous parler de la grande contribution de cette femme que j’admire.
Lire la suite

Le pire produit en conserve du monde

C’est cette viande de crabe.

Horreur achetée chez Costco. Imaginez-vous qu’on avait six conserves à passer et soyez assurés que j’ai tout essayé pour rendre ce produit digeste. Il n’y a rien à faire avec ça. Tenez-vous le pour dit.

crabe-conserve

Je ne pense même pas que cette viande vienne de l’Océan… :\
25% de chair de patte: me semble…
« Rinse before use » n’y change rien: ça goûte le sel – et pas le sel marin.
Eurk.

Si vous pensez avoir trouvé pire produit que celui-là, je vous invite à m’en faire part: parce que je crois vraiment que celui-ci bat tous les records…

Verdict : « Je n’en donnerais même pas à mon chien », comme on disait au Club des 100 Watts, et j’ose projeter qu’un chat le bouderait.

Fin.