Presto! Une lecture digne du temps des Fêtes

Je me suis commandé un autoclave et autocuiseur en ligne la semaine passée: il est enfin arrivé. « Un quoi?! », vous demandez-vous. Un Presto, le vrai de vrai, pas les modèles au goût du jour qui ne font pas la moitié du travail qu’abat l’original et dont la durée de vie est incomparable. Capacité liquide de mon Presto: 21,8 litres (23 quarts); capacité de bocaux Mason pour faire les conserves dans l’autoclave: 24 pots demi-chopines oui 20 pots chopines ou 7 pots pintes. C’est pas de la petite bière!

En fait, c’est Noël avant Noël pour moi. Et je vous laisse pour poursuivre ma lecture de la soirée.

20131213-214153.jpg

Oh joie!
Pis toutte.

C’est vendredi!

TGIF. There is hope. 😛

vendredi

Le pire produit en conserve du monde

C’est cette viande de crabe.

Horreur achetée chez Costco. Imaginez-vous qu’on avait six conserves à passer et soyez assurés que j’ai tout essayé pour rendre ce produit digeste. Il n’y a rien à faire avec ça. Tenez-vous le pour dit.

crabe-conserve

Je ne pense même pas que cette viande vienne de l’Océan… :\
25% de chair de patte: me semble…
« Rinse before use » n’y change rien: ça goûte le sel – et pas le sel marin.
Eurk.

Si vous pensez avoir trouvé pire produit que celui-là, je vous invite à m’en faire part: parce que je crois vraiment que celui-ci bat tous les records…

Verdict : « Je n’en donnerais même pas à mon chien », comme on disait au Club des 100 Watts, et j’ose projeter qu’un chat le bouderait.

Fin.

Un méchoui – deuxième partie ou La famille que j’ai choisie

Pour la fête nationale, Chéri et moi avons organisé notre tout premier méchoui. Il y a un mois, je vous parlais des préparatifs, de mes listes, de « ce qu’il faut savoir » sur le méchoui d’agneau : nous avons quitté pour le chalet l’avant-veille du méchoui pour régler les derniers détails. Je n’avais pas de doute quand à la rigueur et à l’efficacité de ma préparation; la cuisson de l’agneau et la météo étaient les deux facteurs d’incertitude. Malgré l’expérience des deux chefs, un bricoleur et un fils de boucher, aucun d’entre eux ou moi ou Chéri n’avait jamais fait de méchoui; la météo incertaine et les prévisions changeantes nous faisaient craindre le pire.

J’ignore si j’avais des attentes élevées en raison de mes souvenirs d’enfance ou si je me serais amusée quoi qu’il arrive. Je dois dire que ce fut un franc succès! Tout était parfait. Et plus encore… Lire la suite

Un méchoui – première partie

Quand j’étais toute petite, ma marraine et mon parrain organisaient un énorme méchoui en août de chaque année. Deux agneaux sur braise de feu de bois, arrosés de « limonade » (dont j’ignore toujours la recette secrète): les enfants se levaient aux aurores pour y insérer un nombre infini de gousses d’ail, après quoi nous étions autorisés à retourner nous coucher pendant que les hommes ravivaient les braises du feu de la veille pour une grillade réussie, et embrochaient les bêtes. Ça cuisait toute la journée. Les enfants couraient partout dans le terrain, les adultes fêtaient, c’était le bonheur. Le souper se déroulait sous chapiteau où des dizaines de convives se délectaient de la viande locale grillée sur place et d’accompagnements fournis par un traiteur du coin qui fournissait aussi la vaisselle. Parlez-en à n’importe qui dans ma famille: de si beaux souvenirs.

Cette fête annuelle a bien entendu contribué à faire de moi l’hôtesse que je suis. Je n’avais toutefois jamais *encore* organisé de méchoui. J’en parle depuis quatre ou cinq ans. Je n’en pouvais plus: ce sera cette année! 27 adultes et 9 enfants seront attablés pour le souper, alors que 15 et 4 d’entre eux piqueront la tente pour la nuit. Lire la suite

Grâce à vous, mes chats ont une nouvelle famille

Grâce à mon billet de blogue, j’ai réussi à trouver une nouvelle famille à mes chats. En fait, c’est grâce à vous tous qui avez partagé mon billet dans vos réseaux: merci! Avec ce billet, j’ai d’ailleurs battu mon record de vues en une journée, record détenu jusqu’ici par le lancement de mon blogue: le 19 février, vous avez été 449 personnes à visiter mon blogue, pour 696 vues et 501 lectures de mon billet sur mes amoureux de poils. Et il y en a encore pour refuser de croire que « chats = clics »… Lire la suite

Mes chats cherchent une nouvelle famille

Je fais juste écrire le titre de ce billet et j’en ai les larmes aux yeux. Je viens de raccrocher avec la SPCA et j’avais déjà ‘le motton dans la gorge’, comme on dit si joliment, pendant que je posais des questions. J’ai deux amoureux de poils, je vais les aimer d’amour toute ma vie même si je dois m’en départir. Mon fils est allergique, mon mari a les yeux qui piquent, je n’ai plus l’énergie de joueur avec eux quand je rentre à la maison. Cette rupture est difficile, ce moment est déchirant. J’ai très mal à mon petit cœur. D’ici la fin de la semaine prochaine, Ninja et Rocca se retrouveront à la SPCA — à moins qu’ils ne se retrouvent dans votre maison. Chats cherchent famille.chats_Ninja-Rocca

Rocca. 8 ans ½, griffé, orange, un pouce sur chaque patte avant, poils longs qui fait des nœuds. Je dis presque pas à la blague que son poil est de la laine, mais je le fais raser une ou deux fois par année et c’est parfait. Encore fringuant, mais quand ça lui dit seulement.

Ninja. 11 ans ½, griffé, gris et blanc, poil long. Mâle dominant. Adore se coucher dans le panier de linge sale et se rouler en boule dans les sacs qui traînent ça et là, dont les sacoches. Miaule vraiment étrangement (en fait, c’est Rocca qui lui a montré comment…). Matou qui dort littéralement toute la journée. Trop vieux pour jouer, mais en pleine santé.

Lire la suite