30 tranches d’une vie déjà bien remplie

La semaine passée, c’était mon anniversaire. J’ai eu 30 ans! Ça fait un petit choc, mais après celui d’enfanter, laissez-moi vous dire que je ne ressens pas le fameux traumatisme de la trentaine… Je suis une épouse, amie et maman très heureuse et fort épanouie. 30’s the new 20!

N’empêche. Depuis quelques semaines, je réfléchis au chemin que j’ai parcouru, à des tranches de vie qui me sont chères, aux gens que j’aime et qui ont joué un rôle important dans mon développement, aux activités que je préfère, etc. Depuis quelques semaines, ça coïncide aussi avec l’arrivée de Bébé dans ma vie, je réfléchis au chemin qui me reste à parcourir et ce que je souhaite réaliser en route.

Inspirée par soya & chocolat, je partage pour l’occasion en 30 tranches de vie. Ça ne résume pas toute ma vie, ni toute ma personnalité. Ce n’est pas non plus un 30-point plan à la Josh Lyman. C’est un survol rapide de mon jardin secret, une liste d’anecdotes, de confessions, de rêves et de passions. En ce #jeudiconfession, c’est tout indiqué, non?

Bonne fête (en retard) à moi! =)

1. Quand je parle de ma famille, ça inclut mes plus proches amis. Parce que ma famille, c’est aussi « celle que j’ai choisie ».

2. Le plus beau cadeau qu’on puisse m’offrir est du temps de qualité: garder mon fils pendant que je relaxe un peu, me sortir au théâtre, au concert ou au restaurant, m’accompagner dans les courses de la journée, aller prendre un verre ou un café, jaser au téléphone. C’est certain que j’aime bien recevoir des cadeaux tout emballés de temps à autre, mais prendre le temps de profiter du moment présent constitue la plus belle manière de vivre et de s’enrichir de vibrants souvenirs! Chaque jour est un cadeau précieux que je chéris avec gratitude et reconnaissance.

3. C’est André Pratte qui m’a rendue souverainiste, dans une conférence sur le déséquilibre fiscal, au colloque Bâtissons l’avenir, en 2006. Il a dit: « Le déséquilibre fiscal ne sera jamais réglé, c’est impossible, puisque l’argent est à Ottawa et les provinces ont des besoins financiers immenses. Régler le déséquilibre fiscal, ça voudrait dire qu’il n’y a plus de surplus d’argent à Ottawa et que tous les besoins sont comblés dans les provinces. Ça ne se peut pas. » À ce moment précis, j’ai ressenti une épiphanie, la mâchoire m’a tombée. Non mais, c’est quoi ce pays?! Ça ne fonctionne tout simplement pas, le Canada.

4. Ce dont j’ai le plus peur dans la vie, c’est de me réveiller un jour et me dire que j’aurais pu en faire plus pour ma famille, ma communauté ou mon pays; que j’aurais pu être plus disponible, plus présente, plus à l’écoute, plus (pro)active. Alors j’ouvre mon cœur et je donne.

5. Certains pourraient douter des confessions 5 et 6 en raison de mon caractère parfois… explosif! Qu’à cela ne tienne, derrière ma carapace se cache un cœur tendre. Je suis une grande émotive.

6. J’adoooooooooooore l’hiver. À l’inspiration profonde de la vivifiante froideur, les narines collent; la neige croustillante sous chaque pas marque un tracé déterminé. Déguster un verre de vin rouge ou de porto, confortablement écrasée devant un feu de foyer après une journée de ski; se résoudre à prendre une longue douche chaude puis un autre verre de vin. Savourer l’odeur de la sauce à spaghetti qui mijote toute la journée et saliver à l’idée de l’accompagner de pain à l’ail et d’un autre verre de rouge. Être fait prisonnier chez soi (ou au chalet!) par une tempête de neige. Le bonheur emmitouflé.

7. Faire du camping et cuisiner au barbecue rendent l’été supportable, ensemble ou séparément. Aussi: siroter un verre de blanc ou une sangria en terrasse; monter, partir et regarder brûler le feu de joie de la Saint-Jean-Baptise avant de griller des guimauves au bout d’un bâton sur ses cendres et surtout, surtout, manger et boire du melon d’eau au rhum brun.

8. Parlant d’alcool, mes préférés sont le rhum brun et le scotch avec lequel je suis tombé en amour en même temps qu’avec son pays natal, l’Écosse.

9. J’ai encore mon Nintendo 8 bits et je joue à l’occasion. On ne m’a jamais battue à Tetris ou à Dr. Mario.

10. Ma table tournante et ma collection de 45 tours sont parmi les objets qui me sont les plus chers, surtout en raison du crépitement unique de leur son.

11. Old School goes on. J’imprime des photos dans des albums. En partie parce que la dématérialisation des supports me fait peur, en partie parce que je doute qu’un voleur ne s’attarde à des albums reliés…

12. Mon repas préféré à prendre au restaurant est le petit déjeuner et je choisis plus souvent qu’autrement des œufs bénédictine. Si la pizza au fromage fait ou défait une pizzéria, il en est de même avec ces œufs mollets et leur sauce pour un expert du petit déjeuner.

13. Je n’ai pas aimé être enceinte. Mère indigne? Peut-être… En parlant de tomber enceinte avec Chéri, et même avant que je ne rencontre Chéri, le projet était plutôt le « projet famille » que le « projet bébé »; je n’ai jamais dit que je voulais « être enceinte », plutôt que je voulais « faire des bébés, fonder une famille ». La ligne est mince mais elle existe et permet de chialer pendant toute la grossesse sur les mille et un maux qui lui sont intrinsèques!😛

14. Je collectionne les chaussures et les sacs. Je les utilise, là, je ne les laisse pas prendre la poussière. C’est pas de ma faute si les accessoires continuent d’être beaux et que mes pieds ne grandiront plus…

15. Je ne me teint pas les cheveux. Je l’ai déjà fait, le regrettant à chaque fois devant la foutue repousse. J’en ai parfois envie; je me ravise en pensant aux foutues repousses. On verra si ça change quand j’aurai les cheveux blancs…

16. Je me suis rongé les ongles jusqu’à mon mariage. Ma grand-mère m’a déjà dit que j’ai commencé à faire ça quand mes parents ont annoncé leur divorce. Coïncidence? Peut-être. Malgré des dizaines de tentatives par moi-même et avec de soi-disant produits miracles, il aura fallu que je veuille une manucure française sur mes « vrais ongles » pour ce grand jour afin que je réussisse à me défaire de cette mauvaise habitude.

17. J’ai difficilement confiance en quelqu’un qui ne peut soutenir mon regard pendant une conversation et qui ne regarde pas son interlocuteur dans les yeux.

18. Je trouve ça vraiment difficile être maman. Les pleurs inexpliqués et inconsolables de mon fils me font mal au cœur, câliques de coliques. Les journées sont parfois trèèèèèès longues, toute seule avec lui, et je pleure parfois en silence, tantôt de joie devant toute la beauté simple de la vie que je tiens dans mes bras, et tantôt de panique devant la responsabilité que cela implique. Je ne changerais toutefois rien au monde à ma situation: j’aime Bernard à l’infini, je suis déjà si fière de lui et chacun de ses sourires me fait sourire en retour.

19. Adolescente, j’étais hippie. Comme mes parents. Ça m’est resté. Quoiqu’on dise à mon sujet, je suis une hippie dans l’âme.

20. Quand je vais chez McDonald, je prends un Joyeux festin pour le plaisir d’avoir un jouet inutile.

21. Je pleure encore à chaque fois que je visionne The Lion King.

22. J’écoute Ciné-Cadeaux à Télé-Québec, toutes les années, en pyjama dans mon salon, avec un bol de chocolat chaud et une assiette de restants de dinde. Ma soeur et moi nous appelons systématiquement quand joue le film Les 12 travaux d’Astérix pour nous donner la réplique.

23. J’exècre les produits à faible teneur en gras ou dits légers. Du beurre, c’est du beurre. De la crème, c’est 35%. Du yogourt, ça ne peut pas avoir 0% de gras. De la mozzarella non plus. Lâchez-moi avec ça. Mangez vos légumes, jouez dehors, et profitez des bons produits de la vie un peu!

24. J’ai deux chats, deux mâles: Ninja et Rocca. Je les appelle mes amoureux de poils.

25. J’ai découvert la joie des achats en ligne grâce à ThinkGeek.com. Vive ThinkGeek.com. Allez-y, ça va changer votre vie.

26. Mes plats de bacon favoris sont: la soupe au chou, le grilled cheese, le sandwich au poulet et la sauce à spaghetti.

27. Faire un sandwich est un art dans lequel j’excelle.

28. Il y a de ces chansons qui me touchent tellement que je ne peux retenir quelques larmes d’émotion. Quand les hommes vivront d’amour, la chanson préférée des Québécois en est une; Let It Be des Beatles en est une autre – pour ne nommer que celles-là.

29. J’aime les livres, en papier, les vrais. Je lis avec un crayon et je barbouille de notes et commentaires les marges. Si je vous prête un livre et qu’il n’y a rien d’écrit dans les marges, c’est que je ne l’ai pas lu ou pas vraiment apprécié.

30. Je n’ai pas le câble à la maison et j’écoute très peu la télévision mais je ne me passerais plus de Netflix dans mon téléviseur intelligent cependant!

Bonus: 42 (ici, et là-bas).

4 réflexions sur “30 tranches d’une vie déjà bien remplie

  1. Véronique…, mon amie, je te lis avec jalousie car tes mots résonnent parfois comme les miens. Je t’adore très fort et bientôt tu sors chez-moi pour une soirée nana avec Lina! Tu es une femme, une amie et une maman formidable. Tu écris divinement bien. Je connaissais quelques-uns de tes trente points, mais le 18e m’a profondément touché. Je te lis toujours avec passion. Je t’embrasse xx

Vos commentaires

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s