La vie, un cri à la fois

Le 10 septembre est la Journée mondiale de la prévention du suicide. Voilà bien un fléau dont il faut parler sans gêne à l’année longue, mais faire le point sur ce sujet malheureusement trop tabou une fois l’an n’est pas de trop.

À l’échelle mondiale, on compte un million de suicides et dix millions de nouveaux endeuillés chaque année. Au Québec, le suicide est la cause de trois décès par jour. En 2009, ce sont 1068 personnes qui se sont enlevé la vie et des milliers d’autres qui ont été affectées par un deuil douloureux.

Cette année, l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a lancé une belle initiative: un blogue dont les billets visent à contribuer à la prévention du suicide. Une des agentes de mobilisation de l’AQPS m’a contactée pour me demander de contribuer. (Je la connais pour avoir eu le privilège de la côtoyer, elle aussi, collègue au sein du (feu) Conseil permanent de la jeunesse.)

Mon billet sur le blogue de l’AQPS —–> La vie, un cri à la fois

N.B.: J’y cite Pauline Julien. Sur ma page Facebook, une amie se questionne sur ce choix. J’avoue candidement que j’avais oublié que Pauline Julien s’était enlevée la vie. Mea culpa. Sa mort est associée dans mon esprit à la maladie dont elle souffrait: l’aphasie dégénérative. Cela rappelle le débat sur  sur la question de mourir dans la dignité

Vos commentaires

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s