Nous sommes quatre

À compter de cet été, nous serons quatre au Bungalovv. Mais… nous le sommes déjà – dans mon corps, dans nos coeurs à tous les trois et déjà un peu dans la maison. Un bébé en pleine santé grandit tranquillement dans mon ventre depuis 24 semaines. L’arrivée officielle de BébéTigre est prévue pour la fin mai.

BébéTigre

C’est bizarre, un deuxième enfant. C’est bizarre différemment. On dirait que sa présence devient concrète beaucoup plus vite qu’au premier. Avec PetitRenard, l’inconnu absolu de ce qui nous attendait et l’incapacité de concevoir les changements à venir dans nos vies ont contribué à maintenir Chéri et moi dans l’expectative complète jusqu’à la fameuse « deuxième nuit » à l’hôpital. Même la césarienne non planifiée s’est passée sans que je ne m’en rende trop compte, d’abord hautement médicamentée mais surtout en train d’encaisser tout ce qui se passait.

Au deuxième tour, la redondance du processus de fabrication et d’attente nous place plutôt dans l’anticipation avertie. Même si chaque grossesse est différente, qu’ils disent, c’est la même chose. Cette fois-ci, Chéri et moi « savons à quoi nous attendre », bien que chaque bébé soit unique. Je pense aussi que l’annonce à l’aîné y est pour quelque chose puisque l’enfant crée une relation rapidement avec le bedon et le bébé qui y grandit. PetitRenard donne des bisous, fait des caresses, parle à son bébé. Il me pose une foule de questions et commence déjà à se préparer aux changements qui lui seront inéluctablement imposés.

Nous nous concentrons donc sur l’arrivée d’un nouveau membre au sein de notre famille. Nous avons choisi de ne pas découvrir le sexe de BébéTigre avant son arrivée. Le chemin par lequel cet enfant verra le monde demeurera aussi une surprise jusqu’au grand moment;  j’ai refusé de planifier une seconde césarienne pour tenter l’accouchement naturel. Nous sommes fébriles et nous serons ébaubis.

Beaucoup disent qu’une métamorphose s’opère au sein du couple et de l’unité familiale avec l’arrivée d’un deuxième enfant. Qu’un couple qui a un enfant n’a qu’un enfant, mais qu’un couple qui a deux enfants compose véritablement une famille. Une question de dynamique paraît. Je pense que je peux comprendre. Ce ne sera plus Chéri et moi, avec PetitRenard; ce sera deux enfants et leurs parents. L’égalité numérique ne signifie pas la supériorité technique!

« Mais qu’est-ce qu’on a fait là?!
– T’imagines, avec deux… ?
– Ça va être fou raide.
– Quand BébéTigre va rentrer à la garderie, PetitRenard va être à veille de rentrer à l’école.
– Ouf! »

Passer de trois à quatre, c’est une autre sorte de première fois, qu’on ne vit qu’une seule fois.

La famille s’agrandit. Notre bonheur aussi. Voilà, c’est dit!🙂❤

*     *     *     *     *

Je relance donc la série Les joies de la maternité!🙂

2 réflexions sur “Nous sommes quatre

  1. Ping : Quatre ans | Toutte. Pis toutte.

Vos commentaires

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s