Un méchoui – première partie

Quand j’étais toute petite, ma marraine et mon parrain organisaient un énorme méchoui en août de chaque année. Deux agneaux sur braise de feu de bois, arrosés de « limonade » (dont j’ignore toujours la recette secrète): les enfants se levaient aux aurores pour y insérer un nombre infini de gousses d’ail, après quoi nous étions autorisés à retourner nous coucher pendant que les hommes ravivaient les braises du feu de la veille pour une grillade réussie, et embrochaient les bêtes. Ça cuisait toute la journée. Les enfants couraient partout dans le terrain, les adultes fêtaient, c’était le bonheur. Le souper se déroulait sous chapiteau où des dizaines de convives se délectaient de la viande locale grillée sur place et d’accompagnements fournis par un traiteur du coin qui fournissait aussi la vaisselle. Parlez-en à n’importe qui dans ma famille: de si beaux souvenirs.

Cette fête annuelle a bien entendu contribué à faire de moi l’hôtesse que je suis. Je n’avais toutefois jamais *encore* organisé de méchoui. J’en parle depuis quatre ou cinq ans. Je n’en pouvais plus: ce sera cette année! 27 adultes et 9 enfants seront attablés pour le souper, alors que 15 et 4 d’entre eux piqueront la tente pour la nuit. Lire la suite

Du bonheur

Le soleil pointe ses rayons par la fenêtre. 8h, il fait déjà chaud. Bernard rit dans son lit, c’est ce qui me réveille. Il sourit à la vie. Il accueille la nouvelle journée avec la vigueur et l’insouciance que confèrent à l’enfance l’ignorance de la souffrance et de la peur du lendemain. C’est si beau, ce rire cristallin; j’en ai le sourire fendu jusqu’aux oreilles et le cœur en fête. Ça vient de mon ventre à moi, cette boule de bonheur. J’ai fabriqué ça, avec chéri. Je n’en reviens tout simplement pas encore, j’espère ne jamais cesser d’en être éblouie. Lire la suite

Concours « Créateurs d’avenir » : mon coup de coeur

Le concours Créateurs d’avenir – le top 25 de la relève au Québec est une superbe initiative du journal Les Affaires: «mettre en valeur les jeunes leaders les plus prometteurs», les 40 ans et moins qui se démarquent par leur leadership, leur créativité et leur dynamisme. Ce concours attribuera quatre bourses mais sélectionnera 25 jeunes dont le profil sera publié dans Les Affaires. Vision, leadership, créativité, réalisations, engagement dans la communauté : voilà les cinq critères de sélection qui guideront les délibérations du jury. Les internautes sont aussi appelés à voter pour une candidature « Coup de cœur » qui se verra décerner le premier prix.

Une belle visibilité pour les jeunes de tous les horizons qui s’impliquent dans leur milieu – et pas juste dans le milieu des affaires. Du moins, c’est ce que l’on ose espérer. À première vue la plupart des candidats ont un profil d’affaires. En fouillant, on se rend compte qu’il n’y a pas que le business qui stimule le démarrage d’entreprises. Il y a quelques entrepreneurs sociaux dans le lot, dont un que je connais et qui mérite que vous fassiez sa connaissance : Guillaume Lavoie, directeur exécutif de Mission Leadership Québec et du Collège Néo-classique. Lire la suite

30 tranches d’une vie déjà bien remplie

La semaine passée, c’était mon anniversaire. J’ai eu 30 ans! Ça fait un petit choc, mais après celui d’enfanter, laissez-moi vous dire que je ne ressens pas le fameux traumatisme de la trentaine… Je suis une épouse, amie et maman très heureuse et fort épanouie. 30’s the new 20!

N’empêche. Depuis quelques semaines, je réfléchis au chemin que j’ai parcouru, à des tranches de vie qui me sont chères, aux gens que j’aime et qui ont joué un rôle important dans mon développement, aux activités que je préfère, etc. Depuis quelques semaines, ça coïncide aussi avec l’arrivée de Bébé dans ma vie, je réfléchis au chemin qui me reste à parcourir et ce que je souhaite réaliser en route.

Inspirée par soya & chocolat, je partage pour l’occasion en 30 tranches de vie. Ça ne résume pas toute ma vie, ni toute ma personnalité. Ce n’est pas non plus un 30-point plan à la Josh Lyman. C’est un survol rapide de mon jardin secret, une liste d’anecdotes, de confessions, de rêves et de passions. En ce #jeudiconfession, c’est tout indiqué, non?

Bonne fête (en retard) à moi! =) Lire la suite

Faire des listes : un mode de vie?

S’il y a une question que je me pose dans la vie, c’est la suivante: comment fonctionner sans listes?!

C’est à l’université que j’ai découvert les vertus des listes. Montréalaise exilée à Sherbrooke pour mes études, j’ai dû apprendre rapidement à jongler: déracinement et vie en appartement, travail à temps partiel (quoique… parfois l’équivalent d’un temps plein pour joindre les bouts malgré l’aide financière aux études), implication dans mon association étudiante, participation ou organisation d’activités parascolaires, ah et réussite scolaire. Grâce aux listes (entre autres), j’ai survécu et même réussi.

Aujourd’hui, je ne m’en passerais plus. Fonctionner par listes est un mode de vie, pour moi. Lire la suite